vendredi 16 février 2018

Ce n'est pas toi que j'attendais

de Fabien Toulmé,
paru en 2014, aux éditions Delcourt
Résumé : Dans la vie d'un couple, la naissance d'un enfant handicapé est un ouragan, une tempête. Quand sa petite fille naît porteuse d'une trisomie non dépistée, la vie de Fabien s'écroule. De la colère au rejet, de l'acceptation à l'amour, l'auteur raconte cette découverte de la différence. Un témoignage poignant qui mêle, avec délicatesse, émotion, douceur et humour. 
Mon avis : Ce one-shot est vraiment très touchant. L'auteur parle de son vécu, comment sa famille a vécu la naissance de Julia, comment l'enfant a été idéalisé, jusqu'à ce que les médecins annoncent aux parents que la petite est atteinte de trisomie 21. 
La construction du livre est très intéressante aussi. Suivant le déroulement de l'histoire, une couleur est définie par chapitre ou par épisode.  
Ce témoignage est bouleversant, on comprend la colère des parents, leurs peurs, l'amour qui tarde à arriver pour cette petite si différente et finalement le bonheur d'avoir cette enfant à leurs côtés.
C'est une véritable déclaration d'amour de l'auteur à sa fille, une histoire très émouvante. J'en recommande vivement la lecture ! 

jeudi 15 février 2018

Celle qui venait des plaines

de Charlotte Bousquet,
paru en 2017, aux éditions Gulf Stream
Résumé : Le vert des hautes herbes surplombées par le feu orangé du soleil couchant sur les plaines du Dakota, les récits de victoires autour d'une flambée à la tombée de la nuit, les chevaux couleur de cendres, le tonnerre des canons, les rivières de sang... Et soudain, le déracinement et l'enfermement à la Mission Saint-James, l'apprentissage de la haine d'une culture immémoriale, la purification par la souffrance et une éducation de fer pour briser les volontés les plus tenaces.
Voici l'histoire de Winona, fille aînée du vent et de la lumière, héritière de traditions ancestrales qu'elle fut contrainte de recracher comme le pire des venins, métisse éprise de liberté et de justice dont la route ne cesse de croiser celle des célèbres Steele Men, cow-boys et mercenaires – pour le meilleur et pour le pire.

"Avec les mois passés au soleil, j'étais en effet devenue plus indienne que blanche. Un mauvais point pour cet État qui se construisait sur le vol et l'expulsion des tribus.
Les gens n'aiment pas, en général, avoir sous leur nez les victimes de leurs crimes."

Mon avis : Je découvre avec ce roman l'univers de Charlotte Bousquet. On suit le récit de Virgil, qui cherche à savoir comment est mort son père. Pour cela, il rencontre sa meurtrière Winona et écoute le déroulé de sa vie jusqu'à l'explication recherchée. Il y a donc une imbrication de plusieurs récits : celui de Virgil, celui de Winona mais aussi des extraits issu du roman des "Steele Men". La construction de l'histoire est vraiment bien faite. La vie de l'indienne est passionnante.
Seul bémol, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de personnages donc on mélange un peu les prénoms surtout quand ce sont des noms indiens...



mardi 6 février 2018

Charlotte et moi

d'Olivier Clert,
paru en 2016, aux éditions Makaka
Résumé : Ce matin-là, charlotte fait un rêve. Dans son sommeil agité, elle provoque, sans s'en douter, une réaction en chaîne qui va bouleverser sa vie, celle de son voisinage et surtout celle de Gus, un jeune garçon qui vient tout juste d'emménager dans l'immeuble avec sa mère...
Mon avis : Ce livre est le premier tome de la série Charlotte et moi. Plusieurs chemins se croisent dans l'immeuble de la cuisinière Pénélope, dont ceux de Gus et Charlotte. Nos deux personnages embarquent dans un road trip à destination de Paris.
L'histoire en elle-même est très sympa. On a du mal à savoir où l'auteur veut nous mener mais le début de la série est très prometteur ! Les dessins sont chouettes, très simples, ils vont à l'essentiel.
Vivement le tome 2 !

lundi 29 janvier 2018

L'oiseau de Colette

d'Isabelle Arsenault,
one-shot paru en 2017, aux éditions de La Pastèque
Résumé : Pauvre Colette, récemment déménagée dans un nouveau quartier, sa mère lui refuse un animal de compagnie. Mais lorsqu’elle cherchera à se faire de nouveaux amis, ce sera grâce à une perruche… imaginaire !  
Mon avis : Cette BD est destinée aux tout petits. Elle est très belle, les illustrations sont réalisées en noir et blanc avec seulement quelques touches de jaune, ce qui est vraiment très original. L'histoire parle de l'imaginaire enfantin, d'une enfant qui s'invente un animal de compagnie ce qui va lui permettre de se faire de nouveaux copains dans son quartier.
Une belle découverte !

Les extraordinaires aventures du géant Atlas

de Denis Baronnet,
paru en 2017, aux éditions Actes Sud Junior
Résumé : Zeus, qui a vaincu Atlas, ne lui laisse qu’une alternative : soit il accepte de porter le ciel, soit il est envoyé sous terre. Le chef des géants accepte et se retrouve envoyé de l’autre côté de la Méditerranée, dans un endroit reculé où se rejoignent le ciel et la terre.
Après des milliers d’années d’isolement à porter le ciel, Atlas reçoit la visite d’Héraclès, le demi-dieu qui cherche à récupérer les pommes d’or du jardin des Hespérides, puis celle de Dédale, qui lui propose de construire une tour qui supporterait le poids à sa place.
Mais Atlas, en grand professionnel, rechigne à abandonner sa tâche. Jusqu’au jour où ses fesses se mettent à le démanger terriblement…

"Zoïgos n'a pas le temps de finir. Zeus le foudroie. Il y a un puissant éclair et puis un petit tas de cendres fumant, à l'endroit où se tenait l'instant d'avant ce dieu obscur et qui le restera.
- Oups, ça part tout seul, ce truc ! Une autre suggestion ? Lance le roi des dieux, tout sourire, mais il ne faut pas s'y fier à son équipe."

Mon avis : Ce court roman destiné à un jeune public est très drôle et permet de découvrir la mythologie sous un nouvel angle. Et si les "méchants" n'étaient pas si méchants que ça ? Le géant Atlas est le personnage principal de cette histoire. Il rencontre un certains nombre de héros, dont Héraclès ou encore Persée, la fin de chacun des mythes est légèrement modifiée pour servir le Titan. On passe un vrai bon moment avec ce petit livre !

jeudi 25 janvier 2018

Le mystère Henri Pick

de David Foenkinos,
paru en 2016, aux éditions Gallimard

Résumé : En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.


"Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecture, à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire. Pour atteindre cet objectif, il avait ainsi développé une méthode qui pouvait presque paraître paranormale : en détaillant l'apparence physique d'un lecteur, il était capable d'en déduire l'auteur qu'il lui fallait."


Mon avis : J'ai apprécié la lecture de ce roman de David Foenkinos. On retrouve toute la délicatesse de son écriture. Petit bémol, il y a de nombreux personnages secondaires et il est parfois difficile de se souvenir quels sont leurs liens. Cependant, ces personnages deviennent rapidement des protagonistes de premier plan. L'histoire est très subtile avec beaucoup d'humour.
Un roman fantaisiste à découvrir !

Le petit violon

de Jean-Claude Grumberg,
paru en 1999, aux éditions Actes-Suc Papiers,
collection Heyoka Jeunesse
Résumé : Léo, le camelot, est seul dans sa roulotte et découvre le secret du bonheur : avoir un enfant. La petite fille sourde rencontrée au cirque Univers le rend quelque temps heureux, mais il songe à son éducation. Il la confie au pédagogue. Sarah grandit et revient au cirque, tombe amoureuse du jeune homme et, bien sûr, elle part vivre sa vie. Le pauvre Léo est seul à nouveau, et "ainsi va la vie".

"Ne pas rester seul c'est bien , savoir rester seul c'est mieux."

Mon avis : Cette pièce de théâtre est la première de Jean-Claude Grumberg. J'ai beaucoup aimé cette lecture. Le texte est très poétique, Léo le Camelot est attachant, l'histoire émouvante. Une très belle histoire à mettre entre les mains des plus jeunes mais pas que !